FANDOM


Le Collecteur est une légende urbaine créee et écrite par Pedro Martins ( son pseudonyme:Pierre Miguel) dans laquelle ça tourne autour du secret de l'épicerie Molinari Delicatessen qui,en 1856,avant d'être bâti en 1896, se trouvait une boutique qui vendait des parfums et que le vendeur serait un tueur déguisé et qu'il serait mort dans son magasin lors de sa destruction. Depuis,d'étranges disparitions se produisent dans les lieux de Molinari Delicatessen.

Résumé Modifier

Il existait une boutique à San Francisco,avant qu'elle ne soit détruit et qu'on bâtit l'épicerie Molinari Delicatessen, qui vendait des parfums avec des composants naturels mais la rumeur autour de la fermeture et la destruction du magasin en 1856, serait que le vendeur aurait vraiment tué des animaux et des êtres humains pour la fabrication des différents parfums. Comme sentence pour ses crimes,il a été condamné à mourir à l'intérieur de son magasin pendant que les habitants le détruisait.

30 ans après,les premières disparitions inexpliquées de personnes et d'animaux commencèrent...

Histoire de la légende urbaine Modifier

Juin 1897,La ville était calme,ces temps-ci. Les gens marchaient,les voitures roulaient... Le problème était que c'était trop calme,comme si on voulait dissimuler une mauvaise nouvelle. Je n'étais pas policier ou inspecteur,je n'étais rien d'autre qu'un simple caissier mais depuis que je travaille chez Molinari,j'avais l'impression qu'aucun client ne venait dans le magasin.

Je m'étais dit que c'était seulement pour une journée qu'il y aurait ce manque de clients mais le lendemain,je n'ai eu qu'à peine une dizaine de personnes alors que normalement,il y avait plus de soixante personnes par jour qui venaient ici. Ça m'inquiétait, encore plus pour mon patron et je risque de perdre mon travail si je ne trouve pas une solution. Le lendemain qui suit,j'avais un petit jour de congé et j'ai essayé de parler avec les vendeurs des magasins alentours sur ce qui s'est passé,il y a deux jours,et c'est là que je fis une découverte: Même ces épiceries ont été atteints par ce même phénomène alors que ceux-ci étaient aussi remplies chaque mois et qu'ils venaient juste de les ouvrir. J'ai donc demandé à un policier s'il n'y avait pas eu un cas de disparition et il me répondit qu'ils avaient trouvé un flacon de parfum taché de sang qui avait été donné à l'amant de la victime mais il me rassura en disant que lui et les autres policiers feraient tout en oeuvre pour arrêter le responsable.Je rentra donc chez moi,plus ou moins soulagé.

Le soir,j'entendis un cri. C'était ma voisine. J'entra dans sa maison pour voir ce qui se passe mais il était déjà trop tard: Elle a été enlevée, avec comme seule trace,un autre flacon de parfum mais cette fois-ci,pas de trace de sang mais il y avait un morceau d'intestin qui dépassait du récipient. La police arriva dans les lieux et je leur racontais ce qui s'est passé en leur donnant la seule preuve qu'il y avait.

Le matin,en chemin du travail,je me dis que cette affaire allait se terminer et en entrant dans le magasin,mon patron m'a demandé d'aller dans le sous-sol pour aller chercher des réserves qui restaient encore comestibles pour préparer le magasin avant l'arrivé des clients. Je pris donc certaines caisses pour les ramener là-haut mais j'entendis un objet, tomber. Ça ressemblait à un livre donc la seule page qu'il y avait, était une lettre. Je pris la page et je la lis:

"Chaque chose à une existence,un but mais surtout un goût. L'être humain a tellement de goûts différents tout comme les animaux mais l'homme,même dans la mort,reste une beauté. C'est ce que faisait le vendeur du magasin de parfum "Les veuves d'Eden" avant qu'il ne meurt avec sa boutique. On a tous une certaine beauté à transmettre et à montrer mais on refuse de la partager car l'être humain est ingrate. On lui propose des nouveautés mais il est toujours coincé dans la tradition et dans un passé obsolète alors qu'on se dirige vers l'avenir. Ceux qui refuseront cette avenir seront condamné à une mort lente,douloureuse mais isolée de tous.

Cela est certes peu recommandable mais c'est la seule chose à faire pour que tout le monde puisse comprendre l'importance de l'avenir que nous sommes en train de créer. Le nouveau siècle n'appartiendra plus à nôtre passé même si vous n'êtes pas d'accord et je vous y obligerai à le faire comprendre.

Si un jour,vous lisez ce message,c'est que vous êtes prêt..."

Je lâcha la page,perturbé,mais au moment où je voulais sortir du sous-sol,je vis une silhouette juste devant moi.

Ce fut la dernière chose que j'ai vu...

Inspirations et points communs Modifier

- Jack L'Eventreur: on a peu d'informations sur le Collecteur que ce soit sur sa vie,sa profession et le mobile des meurtres mais on a su savoir qui c'est,l'arrêter et le tuer,contrairement à Jack l'Eventreur.

- le film "Le Parfum": le Collecteur et Jean-Baptiste Grenouille (le personnage principal du film) confectionnent eux-mêmes leurs parfums par le meurtre mais pas pour les mêmes raisons.

- Les films d'horreur des années 50: On ne sait pas à quoi ressemble le Collecteur mais des signes signalent son activité.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.